Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Memory 27

Le blog de Memory 27

Ce blog est dédié au patrimoine et à la mémoire. Mémoire des pierres, mémoire des hommes. Nous sommes tous potentiellement des "passeurs de mémoire".

Publié le par Memory 27

A l’entrée de quelques petites églises du sud du département de l’Eure, ainsi que de l’autre côté de la frontière normande chez nos voisins de l'Eure et Loir (Les pierres tombales anépigraphiques par Régis Dodin), nous marchons parfois sur des pierres tombales anciennes. Il s’en trouve également à la frontière ouest du département. Elles ont un caractère commun : elles sont en grès et ne portent aucune inscription de nom ou de date, mais une croix y est gravée ou sculptée en bas relief. Ce sont des pierres anépigraphes (ou anépigraphiques).

Dans le cas de pierres sculptées en bas-relief elles présentent en ornementation différents attributs : os en croix ou non, cœur, crâne, main, bâton, crosse, barrette, calice, écu…

Dans d’autres régions françaises, des chercheurs ont également étudié ces pierres. Ils font le même constat sur la quasi impossibilité de dater ces pierres anépigraphes, sauf à pouvoir les situer par rapport à leur environnement et à des constructions dont l’histoire est connue. On peut cependant, grâce à de très rares pièces datées, estimer la période de production du 16ème au 18ème siècle. Il en a existé dès le XIème siècle. Les différents thèmes répertoriés sont identiques à ceux que nous trouvons dans notre territoire, évoquant des professions, symbolisant des prêtres ou des pèlerins, et bien sûr les Templiers. Dans ce dernier cas les ornements, outre la croix pattée, représentaient épées et armes du défunt.

Dans nos églises, nous trouvons ces pierres soit comme marche à l’entrée de l’église, soit disposées au sol au niveau du porche ou encore dans le sol de l’église. Ce n’est probablement pas leur emplacement initial et il est difficile de faire une étude scientifique qui pourrait aider à les dater ou à expliquer la raison de cet anonymat. On sait que les inhumations se faisaient dans l’église même sous l’Ancien Régime quoique cela fût interdit depuis plusieurs siècles déjà. Mais bien souvent ce traitement était réservé aux nobles et aux personnages importants ou riches. Le peuple était inhumé à l’extérieur de l’église à même la terre. On retrouve dans certaines églises des dalles funéraires formant le sol, mais il s’agit très souvent d’un remploi, à une époque où des travaux d’assainissement ou de rénovation ont été exécutés. Ce remploi dépassait d’ailleurs le cadre du pavement de l’église : une pierre de belle taille se trouve incluse dans le clocher de l’église de Francheville, or celui-ci a été reconstruit au début du 16ème siècle. Au sommet de la tour de l’église de La madeleine de Verneuil une moitié de dalle figurant une tête de mort et des ossements croisés sert de pavage. Dans une maison une des marches menant à la cave n’est autre qu’une de ces dalles.

Leur forme est généralement rectangulaire, mais leur taille varie énormément en longueur et en largeur. Cela peut avoir diverses significations : pierre tombale protégeant une tombe pour les plus grandes, pierre marquant seulement l’emplacement d’un corps pour les plus petites. Il y a éventuellement des pierres marquant la tombe d’un enfant. Les côtés sont parfois irréguliers, le dessous présente l’aspect d’une taille brute sans finition, ce qui indique une pose directe sur la terre.

L’anonymat peut avoir plusieurs significations : une directive épiscopale (c’est le cas pour des prélats inhumés à Maguelone dans l’Héraut), une mort honteuse, ou tout simplement une marque d’humilité.

Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes
Les pierres tombales anépigraphes

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog