Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Memory 27

Le blog de Memory 27

Ce blog est dédié au patrimoine et à la mémoire. Mémoire des pierres, mémoire des hommes. Nous sommes tous potentiellement des "passeurs de mémoire".

Publié le par Memory 27
Le musée de la Tour Grise de Verneuil-sur-Avre

La Tour Grise aujourd’hui est devenue un des emblèmes de la ville de Verneuil. Depuis quelques années elle abrite un petit musée : le musée de la Bataille de Verneuil (1424), créé à l'initiative de Régis Billon, président du Comité des Fêtes de la ville. Il ouvre à nouveau ses portes pour la saison 2016, et offre aux visiteurs une nouveauté : un plan maquette de Verneuil au début du 13ème siècle, essai de reconstitution, réalisé par Charles Laxenaire et Manu Lebrero.

Réouverture le samedi 9 juillet.

Horaires : tous les jours sauf le lundi, de 14h00 à 18h00

Historique

La ville de Verneuil-sur-Avre s’enorgueillit de son riche passé de ville frontière entre la Normandie et le Royaume de France. Fondée en 1124 par Henri Ier Beauclerc, elle fut reprise aux Normands par Philippe Auguste en 1204.

Celui-ci fit construire une tour impressionnante face au château normand. C’est, avec la Fauconnerie et quelques remparts subsistant autour de l’ancienne Abbaye St Nicolas et à l’arrière de l’actuel cinéma Trianon – anciennement chapelle de l’Hôtel Dieu du XIIème siècle - un des seuls témoins d’architecture militaire de notre ville. Le roi de France avait ainsi l’habitude de construire sa propre tour-maîtresse en dehors du château ducal, dans la double intention de moderniser les structures défensives – pour s’adapter aux progrès de la guerre de siège – et de marquer symboliquement sa domination.

Notons, en comparaison avec les autres tours de ce roi, qu’elle a un diamètre sensiblement plus large que la moyenne (> 16 m au dessus-du fruit) et que seul le premier niveau est voûté si bien qu’elle possède des proportions plus trapues. Elle est construite en parement de grison et blocage de silex, seuls matériaux utilisés alors à Verneuil.

Pendant un siècle et demi, compte-tenu de la longue période de paix qui succéda aux guerres franco-normandes, la Tour Grise ne fut jamais utilisée pour ses fonctions militaires. Elle semble avoir abrité des fonctions judiciaires, comme l’atteste en 1328 la constitution du « ressort français de la Tour Grise » pour la circonscription de Châteauneuf-en-Thymerais. Elle fut néanmoins mise à contribution dans la deuxième moitié de la guerre de Cent Ans, en particulier lors de la libération de Verneuil à l’aide du meunier Jean Bertin en 1449.

La Tour Grise participa encore activement à la défense du château lors de la libération de Verneuil (1449) et fut endommagée. En 1652, des Frondeurs s'y réfugièrent, à la suite de quoi Louis XIV ordonna sa destruction, mais en raison de sa solidité l'ordre ne fut pas exécuté.

La Tour Grise fut classée MH dès le 19ème siècle. Acquise par un particulier, un certain Duval, elle subit de nombreuses défigurations, telles que la construction d’un restaurant à son sommet. A la suite de ces travaux le ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts prononça son déclassement le 27 juin 1892. Quelques années plus tard l’activité commerciale cessa et la tour resta abandonnée. Ce n’est qu’en 1954 que la ville de Verneuil en fit l’acquisition et avec l’aide des services des Bâtiments de France des travaux lui redonnèrent l’aspect que l’on connaît aujourd’hui, respectueux de son histoire, et elle fut inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques à titre conservatoire. Une demande de re-classement effectuée par la ville de Verneuil en mars 2011 aboutit en ce début d'année 2016 au classement Monument Historique. Des travaux de mise hors d'eau sont entrepris par la ville : couverture provisoire, étanchéité du chemin de ronde, jointoiement des pierres de grison dans la partie haute de la tour. Ces travaux permettent maintenant aux visiteurs d'avoir une vue à 360° sur la ville les alentours. A noter également, la présentation d'une maquette de la cité de Verneuil au XIIIème siècle.

Bibliographie :

- Astrid Lemoine-Descourtieux - Le château de Verneuil-sur-Avre – ALD-FG EDITIONS – 2012

- Astrid Lemoine-Descourtieux – La Frontière Normande de l'Avre – PURH - 2011

Le musée de la Tour Grise de Verneuil-sur-Avre
Le musée de la Tour Grise de Verneuil-sur-Avre
Le musée de la Tour Grise de Verneuil-sur-Avre
Le musée de la Tour Grise de Verneuil-sur-Avre

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog