Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Memory 27

Le blog de Memory 27

Ce blog est dédié au patrimoine et à la mémoire. Mémoire des pierres, mémoire des hommes. Nous sommes tous potentiellement des "passeurs de mémoire".

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Archéologie

 

Destiné tant au néophyte qu’à l’archéologue ou à l’historien, ce livre présente, en 150 photographies couleur accompagnées de croquis, un tableau des principales découvertes aériennes dans l’Eure.

De l’Age du Fer à l’époque mérovingienne, du bocage au plateau céréalier, les prospecteurs d’Archéo 27 proposent un large panorama des traces archéologiques recueillies au cours de centaines d’heures de vol. Cet ouvrage offre à tout curieux une vision originale du département.

 

L’association ARCHEO 27

Créée en 1974 sur l’initiative de Pierre Roussel, l’association Archéo 27 a pour buts : « la mise en œuvre des formes et des moyens d’action nécessaires pour la recherche archéologique, historique et préhistorique, le sauvetage et la mise en valeur des monuments et des sites » dans le département de l’Eure.

Depuis le début, ses membres ont conduit régulièrement diverses opérations de terrain (fouilles, sauvetages, prospections, …) sur tout le département.

A la fin des années quatre-vingts l’association a privilégié la prospection aérienne que Philippe Béchelen avait initiée en 1976.

Les différentes activités de l’association Archéo 27 sont principalement financées par le conseil général de l’Eure.

 

Les auteurs

Tous bénévoles, ils sont organisés en deux équipes, prospectant chacune une partie du département : Jean-Noël LE BORGNE, Véronique LE BORGNE et Gilles DUMONDELLE depuis 1983 pour la partie ouest ; Pascal EUDIER et Annie ETIENNE-EUDIER, depuis 1990 pour la moitié est.

 

 

Archeologie-aerienne.jpg

 

 

Editions Page de Garde – 2002 – 101 pages – ISBN 2843402301

Voir les commentaires

Publié le
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.
Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.

Au coin d'une rue, sur ou sous un toit, sur une façade, à nos pieds, la ville nous réserve des surprises qu'un oeil curieux découvrira au cours d'une promenade.

Voir les commentaires

Publié le
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)
Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)

Ces petits oratoires sont très courants dans la région. Ils sont généralement dédiés à la Vierge Marie. D'où leur nom : mariette. (voir Monuments et Sites de l'Eure n°145 pp 9 - 17)

Voir les commentaires

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Arts

Godelieve DE VLAMINCK

 

Quand la campagne a commencé à disparaître, Vlaminck l’a peinte comme s’il avait voulu conserver les traces d’un passage, les traces d’un mouvement, d’une vie que la terre en tournant avait créés et que l’homme avec le temps avait détruits. Vlaminck n’est pas le dernier paysagiste, il est celui qui a peint les derniers paysages de la campagne, comme il aurait pu représenter aujourd’hui les derniers animaux qui sont en train de disparaître, le dernier espace où l’air est encore pur, le dernier océan où l’eau est encore claire, la dernière parcelle de terre où l’on peut encore vivre et où la nuit égale le jour et le jour égale la nuit.

Vlaminck fut un fauve en lutte contre les murs très épais et très hauts que les hommes ont élevés devant l’homme pour le rendre aveugle. En retrait du monde à La Tourillière, il s’est ouvert à l’inconnu, contemplant la nature toute puissante qui fait tourner la terre non seulement sur elle-même mais aussi tout autour du soleil pour créer le temps et faire naître et mourir l’homme. Vlaminck s’est ouvert à la nature qui a transformé les vallées et les rivières, qui a fait pousser les arbres et les fleurs pour les dessiner, les peindre, et nous donner une image du monde qui a disparu pour délivrer à nos yeux une vision qui nous permet de voir plus entièrement le monde.

 

Jean-Luc Parant

 

 

Vlaminck

 

Marcel Le Poney – 2012 – 200 pages – ISBN 2916452095

Voir les commentaires

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Patrimoine

Robert DELAROCHE

 

Au sud du département de l’Eure, les seize communes du Pays de Damville forment un échiquier de verdure autour de la bourgade qui a donné son nom au canton. Cette région de plaine, traversée par le cours et la vallée de l’Iton, couvre un peu plus de 180 km2. Lié à l’histoire du duché normand, le Pays de Damville, riche de deux châteaux prestigieux – Chambray et Hellenvilliers – possède en outre un beau patrimoine civil et religieux : mottes féodales, églises, manoirs, fermes, halles, lavoirs, vieilles demeures, moulins, colombiers, pressoirs, ponts, calvaires, qu’il faut aller découvrir à l’occasion de promenades et randonnées dans un cadre rural préservé, voué depuis toujours à l’agriculture.

 

Damville-une-commune-et-son-pays.jpg

 

La Tour Verte – Collection Histoire et Patrimoine – 2012 – 93 pages - ISBN 9782917819135

Voir les commentaires

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Archéologie

Jeannine ROUCH

 

Moins célèbres que leurs homologues bretons, les mégalithes de Normandie, souvent remarquables et en partie répertoriés par les archéologues, sont peu connus du grand public. Grâce au travail de collecte photographique et de recherche géographique de Jeanine Rouch et à la réalisation de magnifiques illustrations faisant appel à l’imaginaire des légendes populaires d’Ariane Delrieu, cet ouvrage se veut un guide de découverte à l’usage du lecteur curieux de voir sur place – à travers bois, champs et villages – ces témoins de notre patrimoine d’époque néolithique.

 

 

 

Mégalithes de Normandie

 

 

OREP EDITIONS - 2012 - 112 pages - ISBN 97862681516002861

Voir les commentaires

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Archéologie

Christian et Marie-Laure MONTENAT

 

Les églises anciennes de Picardie, d’Ile-de-France et de Haute-Normandie ont en commun d’être bâties en pierres tendres : la craie ou le calcaire lutétien qui se prêtent bien à la gravure de graffiti. Ceux-ci peuvent être abondants, couvrant les murs extérieurs d’églises qu’entourait jadis et qu’entoure souvent encore le cimetière. D’après les dates qui leur sont associées, les gravures ont été réalisées, pour l’essentiel, aux XVII° et XVIII° siècles. Elles sont en majorité d’inspiration religieuse : croix innombrables, calvaires, cloches, objets du culte, représentations d’églises, voire de cathédrale. A ceci s’ajoutent d’autres figurations très variées : outils et instruments divers, objets manufacturés, animaux, ainsi que différentes catégories de dessins abstraits. Ces graffiti composent tout un langage de signes et de symboles mêlant religion, croyances et superstitions.

 

Cet ouvrage fait l’inventaire des gravures relevées sur plus de 600 églises ; essentiellement dans les départements de l’Oise, de la Somme, du Val d’Oise, de l’Eure… Il met en évidence l’homogénéité des signes gravés, ainsi que des particularismes régionaux.

 

Prières des murs

 


Mémoires du GEMOB, tome VIII - 2003 - 208 pages

Voir les commentaires

Publié le par Memory 27
Publié dans : #Histoire

Astrid LEMOINE-DESCOURTIEUX

 

Le découpage de la Normandie a un impact direct sur le développement de ses espaces frontaliers. Le cas de la rivière d'Avre, affluent de l'Eure devenue limite étatique, est exemplaire.

L'auteur montre comment la politique de défense territoriale conditionne alors largement la croissance sur la rive normande. La région, d'abord perméable aux influences étrangères, est progressivement vérouillée par l'édification de châteaux (Tillières, Breteuil). Puis la création de villes ducales (Nonancourt et Verneuil), rassemblant les fonctions militaires, économiques et administratives, marque un tournant décisif dans la stratégie de maîtrise du territoire. Ces nouveaux centres de pouvoir et de peuplement viennent ainsi restructurer ces espaces et parachever un maillage fortement hiérarchisé.

Si l'étude se termine en 1204, avec la reprise du duché de Normandie par Philippe Auguste, l'auteure soulinge que la région reste durablement marquée par trois siècles de politiques ducales.

 

Frontière normande

 

 

 

 

Publications des Universités de Rouen et du Havre - 2011 - 448 pages - ISBN 9782877755412

Voir les commentaires

Publié le
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"
Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"

Voir article "Le château de Verneuil-sur-Avre"

Voir les commentaires

Publié le
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"
Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"

Voir page " Journal de Marche 1914 - 1920 par Léon Chuillet"

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog